• author
    • Catherine Gingras

      Arts - Éducation - Réflexions
    • 2013-05-30 in Malaisie

    Sandakan

    Bon, je vous ai posté en vrac plusieurs écrits. Ce sont quelques-unes de nos aventures, en bref. Nous avons bougé, exploré et visité beaucoup durant ce dernier mois.  Je ne suis pas vraiment fière du style et peut-être même que des erreurs s’y sont glissées. Cependant, à faute de perfection nous sommes maintenant à jour. Nous sommes présentement à Sandakan, un bled perdu sur Bornéo, en Malaisie. D’ailleurs nous nous demandons pourquoi un Sheraton, Four Points, a été construit ici l’an dernier. Visionnaire ? Probablement, car plusieurs routes sont en constructions afin de faciliter le transport jusqu’aux réserves naturelles fauniques, mais peu importe la raison, cette nouvelle construction a fait notre grand bonheur.

    P1100662 P1100697

    Nous avons visité la réserve naturelle de Sépilok où nous avons observé des orangs-outangs, espèce endémique de Bornéo. Nous avons également pu voir une autre espèce rare de singe (voir quiz #2). Les gars ont adoré jouer avec les singes silverred leaf, qui se sont montrés très amicaux, lors de notre passage à Labuk Bay center.

    P1100784 P1100801 P1100961

    Mais une triste réalité sévit, le développement des plantations de palmiers à huile  qui est à l’origine d’une déforestation massive en Indonésie et en Malaisie, les deux premiers producteurs mondiaux.  Selon une étude de la Banque Mondiale, 1,8 millions d’hectares de forêt vierge y sont rasés chaque année et, toujours selon cette étude, en ce qui concerne l’île de Bornéo, au rythme actuel, l’ensemble des forêts (Rain forest) , hors zones protégées, auront disparu dans les 10 années à venir. Cette huile est maintenant la plus consommée au monde et ce sont les chinois qui sont en majorité propriétaires de ces palmeraies.

    P1110059 P1110056

    Malheureusement, nous n’aurons pas eu l’opportunité d’observer les éléphants pygmés de Bornéo et les écureuils volants ont aussi brillé par leur absence. Demain nous partirons pour Kuala Lumpur. Nous dormirons près de l’aéroport, car nous reprendrons un vol vers Osaka, Japon, dès le lendemain. Un dernier 12 jours dans une autre contrée de dépaysement. J’espère voir une vraie geisha et dormir dans un hôtel capsule.