• author
    • Catherine Gingras

      Arts - Éducation - Réflexions
    • 2013-03-16 in Thaïlande

    Rouge de colère et de honte

    Je suis en colère, car j’ai agi en amatrice. J’ai un peu honte, car je suis toute rouge. Rouge d’avoir brûlé au soleil comme ces touristes russes que nous croisons depuis notre départ et qui  ne semblent pas connaître la crème solaire. « Aux heures Cat, aux heures, il faut en appliquer, aux heures ! Ne pas seulement se contenter d’un indice UV élevé ! » .  Pourtant n’ai-je pas déjà affronté plusieurs soleils ? Le soleil cuisant et épuisant du Sahara,   l’équatorial de Mumbasa, au Kenya qui frappe de plein fouet,  le soleil étincelant et miroitant des îles grecques et celui non négligeable de la Floride en été ?

    Aujourd’hui nous avons passé une journée mémorable à faire le tour des îles de Koh Phi Phi Don. Nous avons vu des poissons extraordinaires comme ces poissons-perroquets,  ces poissons tigrés ou ceux zébrés de noir et de blanc ou encore ceux tachetés comme les léopards. Des petits comme des gros. Certains semblant gambader pendant que d’autres semblaient voler. C’était la mer de la jungle !  Comme le fond de la mer est enivrant !

    À ma défense, c’est pour cette raison que j’ai dû en oublier ma crème solaire. Mes épaules mon dos et mes fesses en sont le plus touchés. Si j’avais pensé mettre mon chandail d’eau bien avant ! Mais des si et des rais ne vont pas bien ensemble et des raies, nous n’en avons vu aucunes !

    P1010099P1010094