• Influence Muay Thaï

    Les gars, depuis notre arrivée en Thaïlande, adorent se battre à grands coups de poing et de pieds. Pour Thomas, plus costaud, c’est un jeu. Il comprend sa force et arrive plutôt bien à se contrôler. Pour Mathieu, qui n’aime pas perdre, c’est un vrai tournoi, ce n’est pas une « game » comme il dit. Il faut souvent le modérer, car il varge littéralement son frère. Sûrement influencés par tous les matchs télévisés et les publicités visionnées partout, les gars voulaient des culottes de boxeurs vendues dans presque tous les marchés. Nous avons cédé à cette demande. Cependant, à notre défense nous n’avons pas flanché pour les gants (qui étaient super beaux et bien faits, soit dit en passant !) À Chiang Rai, ils se sont fait couper les cheveux comme leur père. Mais lorsque le coiffeur leur a proposé de faire une marque au clipper sur le côté de leur tête, j’ai tout de suite senti l’influence Muay thaï.

    P1060195 P1060206

    À Chiang Mai, nous avons vu un boxeur sortir d’un match. Visiblement, il avait perdu. Plus très beau à voir, il saignait de partout, l’œil et la lèvre enflés, mais surtout extrêmement frustré et violent. Il avait encore ses gants et frappait partout. Les poubelles à côté de nous se sont fait royalement culbuter. Avant que ce soit à notre tour, nous avons pris les gars par la main et les avons rapidement retirés de la scène où la foule commençait à s’amasser. Les gars étaient impressionnés, et nous aussi. Je répète, il n’était pas très beau à voir. Je crois que les gars ont eu aussi cette même impression négative de la violence extrême et non contrôlée. Du moins, je l’espère !