• author
    • Catherine Gingras

      Arts - Éducation - Réflexions
    • 05/06/2013 in Japon

    Entrer au Japon

    Entrer au Japon n’a pas été aussi difficile que nous le croyions. En étant Canadiens, nous bénéficions, dès notre arrivée, d’une autorisation de séjour (maximale de 90 jours), sans frais. Par contre, nous sentons beaucoup plus de rigueur quant au contrôle des entrées. Nous passons à travers un scanner qui mesure la température du corps. Une affiche indique d’aviser en cas de blessures particulières et on prend nos empreintes. Déjà nous sentons qu’au niveau du contrôle de l’hygiène et de la santé rien n’est laissé pour compte. Nous pensions que d’avoir visité certains pays non exempts d’entrée sans visas pourrait nous causer quelques problèmes, mais il n’en fut pas le cas. Cependant le fait d’avoir des billets de retour est primordial. Saviez-vous qu’au Canada, nous aurons des passeports électroniques valides 10 ans, à partir du 1er juillet ? Seule notre photo numérique sera insérée dans la puce, aucune empreinte digitale ou d’iris ne sera prise, comme déjà plusieurs pays sont munis.

     P1110221 P1110223

    En sortant de l’aéroport, nous sentons de l’air frais comme jamais depuis notre départ du Québec. Premier contact, qui nous rappelle les soirées d’été de chez nous. Zut ! On se rapproche de la fin de notre voyage. Déjà ? Une navette devrait se pointer d’ici une quinzaine de minutes pour nous amener à l’hôtel. Il est 11h50, quelques personnes attendent à l’arrêt. Cela est rassurant, nous sommes probablement au bon endroit (pas évident quant tout est en Japonais et que le seul personnel à cette heure ne parle pas anglais) et signe que nous n’avons pas raté la dernière navette. Les gars courent partout, ils ont besoin de bouger. Déjà nous sentons le côté zen et rangé qui détonne avec l’exubérance des gars. Demain, on remettra les pendules à l’heure sur la discipline plus sévère à adopter ici. Maintenant, on est trop claqué et la navette arrive. Yes ! En direction vers une bonne nuit de sommeil. Dans notre hôtel, on trouve un petit marché ouvert 24\24. Parfait, on se claque nos premiers sushis en sol japonais. Dans la salle de bain, je me lave avec du savon Shiseido, souvenir de mes premiers produits de soin de beauté.

    P1110226  P1110235P1110236