• author
    • Catherine Gingras

      Arts - Éducation - Réflexions
    • 2013-05-29 in Indonésie

    DoubleSix

    On ne pouvait pas faire le tour de Bali sans passer par la case SURF. Plusieurs endroits sont propices au surf dont Padang Padang où des compétitions internationales ont lieu (RipCurl Cup). Nous avons choisi la ville de Kuta, au sud-ouest de Bali. Ce n’est pas vraiment une destination de rêve, car elle ressemble beaucoup à plusieurs plages du Sud américain. Les plages sont belles, mais pas paradisiaques et les vagues ne sont pas faites pour les baigneurs. Mais pour les surfeurs, il faut l’admettre, il y a de belles vagues. Les débutants sont dirigés vers la plage DoubleSix, où toutes les écoles de surf sont basées puisque les vagues y sont moins impressionnantes. Nous choisissons l’école de Quiksilver, qui est la seule à nous proposer d’attendre 3 jours, afin que le vent et les vagues diminuent d’intensité.

    Pendant ces 3 jours, nous en profitons pour visiter l’ile aux tortues,

    P1080946 P1080971 P1080966 P1090065

    Tanah Lot,

    P1080863

    Bird Park,

    P1090044 P1080567 P1080583

    plusieurs plages dont Dream beach…

    P1090104 P1090130 P1090091

    et Jimbaran où nous nous arrêtons pour manger des fruits de mer sur la plage.

    P1090189

    C’est le jour J, une camionnette aux couleurs de Quiksilver vient nous chercher devant notre hôtel au thème de surf. Vraiment quand on y va, on y va à plein !

    P1090220

    La première journée, ce sont Mathieu et Thomas qui profitent des leçons. André se loue une planche. Le lendemain, tous mes hommes prennent une leçon. Les vagues sont beaucoup plus difficiles. Et le troisième jour c’est toute la famille qui prend plaisir à surfer. Chaque leçon commence par  des réchauffements et de petits exercices sur le sable histoire de pratiquer les mouvements de base, la position à adopter sur la planche… et surtout ce qu’il faut faire pour prendre la vague.

    P1090243

    Les gars avaient peur de croiser un requin, mais ils ont vite oublié leur peur. Ce n’est qu’en arrivant à l’hôtel lorsque nous voyons des reportages de surfeur sur des écrans à l’entrée, et que nous remarquons, Béthany Hamilton, qu’ils recommencent à poser des questions sur ces bêtes à dents pointues. Ils sont d’autant plus impressionnés de ses performances avec un seul bras. (Béthany est une jeune surfeuse internationalement connue qui s’est fait arracher un bras par un requin et qui continue à faire du surf, voir le film « Soul Surfer »).

    Pour ma part, j’ai adoré l’expérience et je trouve que les surfeurs ont vraiment du courage d’affronter d’aussi grosses vagues. Nous avions de petites vagues, mais vues d’en bas, elles paraissaient des tsunamis. Et puis, cela n’a l’air de rien, mais c’est un sport exigeant. Hang it loose !