• author
    • Catherine Gingras

      Arts - Éducation - Réflexions
    • 2013-03-23 in Thaïlande

    Bye Bye Ao Nang

    Ce midi, nous partirons pour Bangkok. Tant de choses à voir et nous en avons eu qu’un bref aperçu lors de notre arrivée. Nous quittons le Sud, les eaux limpides et chaudes constellées d’impressionnants rochers disposés ça et là comme tombés du ciel. Ce fut un premier contact avec la Thaïlande facile et très apprécié.

    Nous sommes dans l’anse d’Ao Phra Nang. Hier, nous sommes allés sur la plage de la Princesse, la fameuse Phra Nang Beach. Cette plage est située entre deux autres plages, Railey West et Railey East. L’ensemble forme une petite péninsule, uniquement accessible par la mer, en raison des falaises karstiques immenses qui l’entourent. Les parois rocheuses plongent droit dans l’eau. C’est vertigineux, spectaculaire. Et puis les plages sont extraordinaires.

    P1020260 P1020227 P1020220

    À Phra Nang Beach, il y a du sable blanc et une falaise dégoulinante de stalactites, une grotte pleine de phallus… en bois et un gros îlot rocheux planté dans la mer. Une vraie plage de princesse ! Mais attention à l’heure de pointe, il y a beaucoup de touristes. Il faut attendre 16heures pour sentir le calme de l’endroit. Les gars ont été impressionnés par la quantité de pénis présents. Bien sûr, des questions du type  « comment on fait des bébés ? » ont suivi !

    Voici l’histoire de la princesse : (3e  siècle av. J.-C.). Une barque royale, transportant une princesse indienne, fit naufrage en ces lieux lors d’une tempête. On dit que l’esprit de la princesse s’est réfugié dans la grotte de la falaise, et que, depuis, elle exauce les vœux de ceux qui viennent lui rendre hommage. Ce site est devenu un vrai lieu de pèlerinage. Les pêcheurs continuent d’y déposer des phallus de bois sculptés, afin que Phra Nang, « la princesse sainte », leur accorde une pêche abondante, de la virilité et de la fertilité.

    P1020189 P1020183

    Après notre journée de plage, nous retournons à notre hôtel avec notre moyen de transport du moment, un long-tail boat ou « bateau longue-queue » (et ça n’a rien à voir avec la grotte aux phallus !). Un long-tail, c’est une grosse barque avec un vieux moteur bruyant récupéré probablement aussi d’une vieille voiture, dont l’arbre est fixé à une hélice à l’arrière. Un genre de tuk-tuk maritime !  Alors pour nous, ce fut un super retour en « carrosse royal » !

    P1000785 P1020153